Forum d'assistance SERENA - RNF

SERENA, l'outil de saisie et de gestion des données naturalistes

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Suite à un spammage massif du forum, nous avons désactivé les inscriptions. N'hésitez pas à nous envoyer un mail pour nous demander de réactiver la fonction pour vous permettre de créer votre compte. Voici l'adresse mail à utiliser: emilia.buenaventes-rnf@espaces-naturels.fr ou serena.licence-rnf@espaces-naturels.fr Merci de votre compréhension

#1 15-01-2014 16:36:22

AlexandreRNF
Administrateur
Date d'inscription: 14-09-2011
Messages: 92

Futur de SERENA

Bonjour à tous,

Ce sujet a pour objectif de recueillir votre avis sur un éventuel SERENA 2.

Quelles améliorations souhaiteriez vous voir apparaître dans un futur outil ? Que manque t-il dans la version actuelle de l'outil ? Quelle fonctionnalité faut-il ajouter ?

N'hésitez pas à laisser vos idées, même si elles vous paraissent folles !

Ces idées pourraient bien façonner le nouveau SERENA !

A vos clavier ! smile

Merci encore pour vos contributions qui permettent d'améliorer tous les jours votre outil.


--------------------------------------------------------------------------------
Alexandre Touzé
Gestionnaire de BDD/ Géomaticien
Réserves naturelles de France

Hors ligne

 

#2 22-01-2014 12:42:43

Sylvain M.
Nouveau membre
Date d'inscription: 16-11-2012
Messages: 4

Re: Futur de SERENA

Bonjour Alexandre,

D'abord tous mes vœux pour cette nouvelle année, ainsi qu'à Pierre que je salue également.
Bonne idée ce fil ! Alors voici quelques suggestions :

En tant qu'utilisateur de Serena et de plusieurs autres interfaces de saisie de données naturalistes, je dirais que le point fort de Serena est sa personnalisation poussée et ses fonctions super utiles aux administrateurs de données (pour n'en citer qu'une, la fonction "trouve-taxons" me rend tellement service quand je reçois des données de droite à gauche, non normalisées).

Malheureusement, je dirais que le point faible se trouve dans l’ergonomie de saisie et le côté pas très "sexy" de l'interface... Là, je dois dire que le logiciel souffre de lenteurs (bon, c'est vrai, 150000 données à gérer, c'est lourd... mais je bosse sur des bases fluides avec plus de 500000 données).

Et je pense que cela est surtout lié à la technologie employée. Access est en fin de vie, et les bases de données actuelles sont surtout développées en mode "web 2.0". Je ne suis pas spécialiste en la matière, mais il me semble que le duo "gagnant" soit généralement "PHP + MySQL", qui sont dans le domaine "libre".

Les bases de données en ligne ont le grand avantage de créer une émulation des naturalistes, et incitent (en tout cas dans mon cas) à aller prospecter les secteurs sous-prospectés, combler les mailles vides, ... Les détracteurs disent que le risque est la gestion des données "douteuses". Soit, mais il existe déjà avec les méthodes anciennes de transmission de données (papier, excel, ...) : c'est juste que le nombre de données à valider augmente ! (mais je pense sincèrement que les gestionnaires de bases de données naturalistes sont rares à se plaindre d'avoir trop de données, au contraire...).

Bref, voici mes voeux pour l'évolution de Serena : une base sexy et en ligne !

(et j’accepte très volontiers qu'on me contredise !)

A+

Sylvain Montagner

Hors ligne

 

#3 19-06-2014 13:14:54

Mathieu Lagarde
Nouveau membre
Date d'inscription: 19-06-2014
Messages: 1

Re: Futur de SERENA

Bonjour,
Pour ma part, je suis vraiment satisfait de Serena comme outil de gestion de BDD. Cet outil est très complet et permet de répondre à de nombreux besoins « quotidiens ».
Ce que nous souhaiterions au sein du GRETIA, c’est de permettre à toutes personnes de saisir leurs données facilement et rapidement, et de voir le résultat de leur travail à la suite de leur saisie.
Comme le dit Sylvain Montagner, Serena n’est peut-être pas très « sexy ». Or, ce point est à mon avis assez important, car c’est en ouvrant le module de saisie (page internet ou logiciel à télécharger) que l’utilisateur va être séduit, par son ergonomie, sa simplicité, sa rapidité, et reviendra ou non saisir ses données.
L’inconvénient majeur du Formulaire simplifié que propose Serena est sa lenteur, rédhibitoire pour un naturaliste qui veut saisir ses données de la journée et qui n’a pas envie d’y passer la soirée. Son utilisation est même obscure pour certains utilisateurs : « pourquoi certains champs sont jaunes, d’autres verts et les autres blancs ? » ; « Que signifie ‘nom de référence’ ? » etc. Certaines fonctionnalités de ce masque de saisie sont en fait peut-être trop « techniques » et propres à l’administrateur de la base, et n’ont pas lieu d’être pour les observateurs lambda. Et pour rester sur le « style », il serait intéressant, je pense, qu’un tel formulaire soit modulable à souhait au niveau de son ergonomie, afin de l’intégrer au site Internet de la structure, lui donner son identité.
Il me semble par ailleurs que l’utilisation de la vue vers Google Maps permet d’avoir les coordonnées de l’observation, mais que celles-ci ne définissent pas la commune (et le lieu-dit d’observation, comme cela se fait sur l’interface de saisie du GMB par exemple (http://www.gmb.asso.fr/click2map/index.php?page=index). Ainsi, on peut saisir une commune et associer des coordonnées situées hors de celles-ci.
Ce qu’il nous manque, c’est donc également un outil permettant de créer un « atlas dynamique » tel que celui développé pour l’atlas des odonates de Seine-et-Marne (http://atlaslibellules77.org/index.php/atlas) par exemple, ou les fameux « faune-XXX » de Visionature.
Encore une fois, il me semble important que ce rendu soit personnalisable par l’administrateur, toujours pour y appliquer l’identité de la structure, mais aussi parce que chacun a ses habitudes en terme de rendu. Le rendu cartographique en temps réel est désormais incontournable je pense, étant donné l’arrivé des portails Visionature. Contrairement à Visionature par contre, une plus grande souplesse serait appréciable (choix des couches à appliquer pour le rendu cartographique par exemple).
Enfin, (est-ce trop demander ???) il a été évoqué, lors de discussions avec nos adhérents sur la gestion des données, l’éventualité d’export de synthèses (fiche-espèce) en pdf. Le principe serait, pour une espèce donnée, de générer un pdf comportant quelques éléments définis par des personnes compétentes. Nous pourrions avoir comme éléments notamment une cartographie, bien entendu, mais également un histogramme de phénologie, fort utile au naturaliste désirant rechercher cette espèce, ainsi que quelques éléments « texte » tels que la biologie de l’espèce, des références bibliographiques permettant d’approfondir le sujet pour qui le veut… Cela nécessiterait, je suppose, une table liée au référentiel taxonomique qui pourrait être complétée pour chaque espèce en fonction de l’avancée des connaissances.
Je terminerais en citant le travail du CEN Midi-Pyrénées (http://www.cen-mp.org/observations/atla … /index.php) qui regroupe sur son site plusieurs éléments évoqués (site très attrayant, synthèse).
A bientôt,
Mat'

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Créez Votre Propre Forum
Insérer vos Graphiques
Dictionnaires de Traduction
Hébergé par ForumCrea.com